A Ixelles, une nouvelle classe maternelle à visée inclusive pour les enfants autistes

Pour cette rentrée scolaire, 8 enfants autistes de l’école des AsTrôn’Autes ont intégré celle des Petits Moineaux, située à Ixelles. « Les Petits Moineaux » est la troisième école non spécialisée de Bruxelles à proposer l’inclusion d’enfants autistes au sein de l’une de ses classes maternelles. En effet, si 18 écoles bruxelloises accueillent des enfants autistes, seules trois d’entre-elles ne sont pas spécialisées : “L’école Annexée Rive Gauche” à Laeken, “L’école en Couleurs” à Forest et donc désormais Les Petits Moineaux à Ixelles.

Quel est l’objectif ?

Le projet a été présenté aux parents afin d’expliquer les avantages de la démarche pour tous.

Pour donner à chaque enfant atteint d’autisme la possibilité de :

  • Entrer en contact avec des enfants ordinaires
  • Développer avec eux des échanges
  • Vivre des expériences en collectivité
  • Participer à des activités scolaires selon leurs compétences et leurs besoins

Pour les autres enfants :

  • Apprendre la tolérance et le bien vivre ensemble
  • Développer le respect de la différence – diminuer la crainte face à l’inconnu
  • Développer la solidarité
  • Stimuler la responsabilisation par le tutorat

Qu’est-ce que l’autisme?

L’autisme affecte l’ensemble du développement de l’enfant dans divers domaines (cognitif, sensoriel, psychologique,…); il touche les secteurs de l’autonomie, de la socialisation et de la communication et concernerait, en Belgique francophone, plus de 40.000 personnes. L’autisme se caractérise en outre par sa diversité (” Il y a autant d’autismes que d’autistes “) et, en corollaire, par la difficulté d’établir un diagnostic précis et systématique.

L’autisme est un trouble grave du développement, mal connu tant du grand public que du corps médical. Il en résulte que, d’une part, les parents confrontés au problème de l’autisme se retrouvent assez démunis et que, d’autre part, de nombreux enfants souffrant d’autisme, à des degrés divers, ne reçoivent que tardivement un diagnostic pertinent.

Il n’existe pas de statistiques précises en Belgique sur le nombre de personnes atteintes d’autisme. La prévalence de l’autisme est estimée entre 1 sur 100 et 1 sur 150 bien que certaines études avancent des chiffres allant jusqu’à 1 personne sur 48. 

Reconnaître les signes de l’autisme

Le diagnostic d’autisme est difficile à établir et régulièrement tardif. Différents signes peuvent néanmoins incliner les parents à aller consulter avec leur enfant:

  • Présenter des troubles du sommeil
  • S’isoler ou jouer “à côté” des autres
  • Ne pas regarder dans les yeux
  • Ne pas répondre à son prénom, sembler sourd
  • Exécuter des gestes répétitifs
  • Présenter des troubles alimentaires
  • Ne pas babiller, ne pas (bien) parler
  • Répéter
  • Parler sans dialogue, ou sur un sujet fixe
  • Manquer de jeux imaginatifs
  • Avoir besoin de routine
  • Etre hyper- ou hypo-sensible
  • Marcher sur la pointe des pieds
  • Avoir des problèmes de motricité fine et/ ou globale

Une association de parents très active

Sous le haut patronage de la Reine Mathilde, l’asbl APEPA (Association de parents pour l’épanouissement des personnes autistes), fondée en 1975, réalise un travail essentiel de lobbying pour les parents auprès des instances publiques, tout en leur offrant une écoute et des conseils dans tous les domaines.

Plus d’infos sur https://autisme-belgique.wixsite.com/apepa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *