super parents

survis dans la jungle des parents!

Des solutions pour jouer sans polluer

Beaucoup de familles tentent de consommer moins. Mais comment faire pour réduire les achats de jouets des enfants qu’on ne veut pas priver? Kidsbox, un concept de box de jouets, propose de rendre plus durable l’économie des jouets pour petits. De son côté, Looops est une ASBL qui donne une deuxième vie à des jouets donnés à la recyclerie sociale de Saint-Gilles pour sensibiliser le public à l’économie circulaire.

A chaque Noël, chaque anniversaire, c’est la même chose. Les enfants déballent leurs cadeaux, ouvrent les boîtes, jouent avec leur nouveau jouet pour quelques jours ou quelques semaines. Et puis la lassitude fait son oeuvre, et les bambins ont besoin de s’amuser avec autre chose. Au grand dam des parents, qui même s’ils font de leur mieux pour limiter les emballages et suremballages, ne peuvent que voir les jouets s’entasser dans les caisses.

Kidsbox, des jouets en location

Une maman luxembourgeoise, lasse de ce constat, a lancé Kidsbox. L’objectif n’est plus de posséder des jouets mais de s’assurer que les enfants en aient toujours de nouveau à disposition. Chaque mois, trimestre, semestre ou année, la famille reçoit une nouvelle boîte de jeu, et renvoie l’ancienne. “Chaque parent offre ainsi à ses enfants la possibilité de découvrir de nouveaux jouets à intervalle régulier”, souligne Dominique Bissot, qui a lancé le concept. Le système est d’autant plus satisfaisant qu’il répond aux envies parfois changeantes des enfants en bas âge.

Pour renforcer encore le caractère durable du projet, Kidsbox ne propose pas de jouets en plastique, qui ont l’inconvénient de s’user plus vite. Les citoyens résidant dans des domiciles de taille réduite y verront aussi une manière de ne plus accumuler des jouets pendant des années: on ne garde à la maison que ce qui sert, le reste part entre d’autres mains.

Le système pourrait séduire les jeunes parents, “ceux qui sont peu attachés à la propriété et privilégient l’usage”, souligne Dominique Bissot. “De plus en plus de personnes se sentent en rupture avec les modes de consommation traditionnels et se disent prêts à louer des produits plutôt que les acheter.” Les jeunes parents y verront aussi une solution efficace pour éviter le phénomène bien connu du jouet qui n’a servi qu’une fois avant de rejoindre le fond d’une caisse.

Comment ça marche?

L’abonnement coûte 25€ par mois, 70€ par trimestre, 135€ par semestre, ou encore 255€ par an. La boîte est changée tous les mois, avec 12 thèmes disponibles (animaux, cirques, émotions, back to school,…). Les boîtes sont adaptées par classe d’âge (0-2 ans, 2-4 ans, 4-6 ans).

Plus d’infos sur https://kids-box.lu/.

Looops veut valoriser les jouets usés et sensibiliser à la réutilisation

Looops est une ASBL qui donne une deuxième vie à des jouets donnés à la recyclerie sociale de Saint-Gilles pour sensibiliser le public à l’économie circulaire. Parmi ses activités, des ateliers pour enfants mais aussi pour les entreprises. Magalí Ronsmans a créé Looops il y a quatre ans.

Looops

C’est donc en partant de ce constat qu’elle a lancé cette ASBL qui collabore depuis quelques mois avec la Recyclerie Sociale de Saint-Gilles. « Les gens peuvent donner leurs jouets à la Recyclerie, et nous, avec nos bénévoles et ceux de la recyclerie on va se charger de les nettoyer et les remettre en condition pour les vendre à la recyclerie ou bien pour les utiliser dans nos ateliers », explique Magalí. Le but de cette ASBL est de revaloriser les jouets usés et de sensibiliser à la réutilisation

Ateliers pour tous

On pourrait penser que comme Looops utilise des jouets pour conscientiser sur l’importance la réutilisation, ses ateliers ne sont dirigés qu’aux enfants, mais ce n’est pas le cas. Des ateliers seront organisés à la Recyclerie Sociale de Saint-Gilles les prochaines semaines. Le 9 et le 20 novembre, les ateliers suivront la thématique d’Halloween, pour le premier, les enfants pourront créer des sculptures et jouets mutants et pour le deuxième ce sera une « clinique Frankenstein » qui sera organisée. Les ateliers suivants se dérouleront le 27 novembre, et le 4 et le 18 décembre, et seront consacrés à l’upcycling. Les ateliers sont ouverts aux enfants ayant 8 ans ou plus et les inscriptions doivent se faire sur le site de la Recyclerie Sociale. Le prix peut osciller entre 3 et 5 euros.

Plus d’infos sur https://looops.be/.

La Recyclerie Sociale de Saint-Gilles

Depuis juin dernier, les habitants de Saint-Gilles et des alentours donnent une deuxième vie à des jouets ou en achètent, à des prix sociaux, au 104 de la rue de Belgrade. La Recyclerie est ouverte pour les dons et les achats en magasin du mardi au vendredi de 13h à 17h et le samedi de 10h à 17h. Mais la Recyclerie peut aussi se déplacer chez les Saint-Gillois qui désirent se défaire de leurs encombrants.

Plus d’infos sur www.recycleriesociale.be.

One thought on “Des solutions pour jouer sans polluer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *