Dénutris ou en surpoids: un enfant de moins de cinq ans sur trois ne reçoit pas l’alimentation dont il a besoin pour bien grandir, s’alarme Unicef. “De nombreux pays pensaient avoir relégué la malnutrition au rang des problèmes du passé mais ils découvrent qu’ils ont un nouveau problème très important” avec l’alimentation de leurs enfants, souligne Victor Aguayo, chef du programme nutrition de l’Unicef. Sur les 676 millions d’enfants de moins de cinq ans vivant dans le monde en 2018, environ 227 millions (environ un tiers) étaient sous-nutris ou en surpoids, et 340 millions (soit la moitié) souffraient de carences alimentaires, calcule l’agence de l’ONU pour la protection des enfants. Sur fond de mondialisation des habitudes alimentaires, de pauvreté persistante et de changement climatique, un nombre croissant de pays cumule ces différents visages de la malnutrition, compromettant leur développement futur, analyse l’Unicef, qui évoque un “triple fardeau”. “La façon dont…

Read more

Les nouvelles doctrines nous proposent de faire moins, pas plus. Une étude parue en 2013 indique que des parents “contrôlant” peuvent empêcher la mise en place chez leur enfant d’habitudes alimentaires saines pour la santé. Cela peut aussi avoir un impact sur leur gestion de leur poids à l’adolescence. Dans la revue internationalement renommée “Pediatrics”, une équipe de chercheurs a mis en avant que les parents qui encouragent leur enfant à finir leur assiette ou qui imposent des restrictions alimentaires si leur enfant est en surpoids n’améliorent pas leurs habitudes alimentaires. Notre objectif en tant que parent devrait plutôt être d’accompagner notre enfant à réguler par lui-même sa relation avec la nourriture. L’explication dans cette vidéo signée de l’Association québécoise des centres de la petite enfance est à la fois limpide et indispensable: Quatre règles d’or pour l’alimentation de notre enfant: Partager les responsabilités: les parents s’occupent de l’achat et, généralement,…

Read more

2/2